En immobilier d’entreprise, construire un immeuble pour le commercialiser à la vente ou à la location par la suite devient de moins en moins évident, surtout par les temps qui courent. D’un côté, les banques sont de plus en plus réticentes à accompagner les investisseurs compte tenu du risque que présente de telles opérations et d’un autre côté, la conjoncture en immobilier d’entreprise de moins en moins favorable au Maroc ; une demande placée à la baisse et des taux de vacance qui décrochent. Face à cette situation, les investisseurs se tourne vers une nouvelle solution : Le BEFA ou le Bail en l’Etat Futur d’Achèvement ou encore le clé en main. Cette alternative semble parfaite, mais est ce qu’elle est sans encombre ?

DEFINITION

Le Bail en l’Etat Futur d’Achèvement, appelé communément le « BEFA », est un contrat de bail signé entre un Utilisateur (le preneur) et un Investisseur (le bailleur) pour la prise en location d’un bien immobilier avant sa construction ou sa restructuration. Le BEFA réponds le plus souvent au besoin spécifique d’utilisateur souhaitant s’engager dans une stratégie immobilière à long terme dans le but d’accompagner leur croissance notamment sur le plan humain. Il permet à l’entreprise de concevoir son espace de travail ou de production suivant un cahier de charges qui réponds à son besoin et à ses contraintes. Il offre aussi aux utilisateurs la possibilité de concentrer leurs investissements dans leur cœur de métiers et de ma